Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Plantouilles, 4 mois autour du monde...

Les Plantouilles, 4 mois autour du monde...

voyage autour du monde en famille avec 3 enfants de 3, 5 et 8 ans!

Kyoto: geikos et jardins zens...

Du 09/05 au 13/5:

Il faut un peu plus de deux heures pour rallier Kyoto depuis Tokyo en utilisant le TGV japonais, le fameux shinkansen, modèle de confort et de ponctualité.

 

Cette ligne passe au pied du mont Fuji, qui a bien voulu se montrer dans la grisaille ambiante.

Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...

Après tout juste 1 mois de voyage, nous avions oublié que le soleil ne brillait pas tous les jours, et les porte-parapluies par centaines nous le rappellent vite... 

Heureusement, nos 4 jours à Kyoto nous permettront de slalomer entre les averses et d'être plutôt épargnés...

Kyoto fut la capitale de Japon de 794 à 1868, sous le nom de "capitale de la paix et de la tranquillité". C'est une ville de 1,5 millions d'habitants dont l'ambiance nous apparaît très différente de Tokyo: énormément de touristes, des locaux paradoxalement plus speed et moins conviviaux, probablement conséquence de ces nombreux visiteurs.

La ville abrite de nombreux temples bouddhistes et sanctuaires shintoïstes, mais comparée à Tokyo, bien moins de parcs publics où se prélasser et se défouler... Et seul le quartier de Gion abrite quelques ruelles pavées où l'on peut croiser les rares dernières véritables geishas (qui signifie "pratiquant des arts"), appelées geikos à Kyoto.

Il y a souvent une perception confuse chez les européens concernant leur rôle, qui s'apparente en fait à un rôle d'escort pour personnes fortunées, et leur vie est consacrée à la pratique de différents arts: danse, littérature japonaise, musique, bonnes manières, enseignées dans des écoles dédiées, et financées par des mécènes appelés "dannas".

Les prendre en photo peut être mal perçu et un respect naturel s'impose devant leur grâce et leur élégance, nous qui avons eu la chance d'en croiser près d'une dizaine, ce qui est apparemment très rare!

Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...

Il y a une foule de choses à faire, et en 4 jours des choix s'imposent! 

Après une courte sieste, nous sommes sortis sous la bruine le long de la Kamo river, jusqu'au quartier de Gion, à la fois authentique et par conséquent touristique... Après un mois hors des sentiers battus, on trouve cela perturbant... Des guesthouses partout, des rabatteurs, des salles de jeux avec machines à sous, des gens peu aimables... Mais heureusement, plusieurs geikos somptueuses, lumineuses dans leur kimonos colorés malgré la pluie et la nuit... Souvent furtif mais magique... Et Gaspard exultant à chaque fois en criant:"une geiko, une geiko"!!! Adorable.

On a poussé la porte d'un petit resto ne parlant pas anglais, où l'on est finalement parvenu à manger les meilleures tempuras de notre séjour (légumes ou poissons en friture)

Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...

Puis retour en passant près de la Kyoto tower, petite skytree locale de 130m...

Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...

Le lendemain, journée off pour Victor qui reste avec Floriane, et c'est à vélo qu'avec Martin, Gaspard et Ama, nous partons découvrir Kyoto...

Un peu de culture avec le château de Nijo, résidence du 1er Shogun construit en 1603... 28 hectares de jardin japonais et ambiance Edo sur les vieux parquets centenaires...

Respecter le zen des jardins n'est pas vraiment facile pour Martin et Gaspard, mais nous commençons à être bien habitués aux regards réprobateurs des Japonais dont quelques uns heureusement semblent plutôt surpris et amusés...

Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...

J3, direction la banlieue sud-ouest de Kyoto, à Arashiyama, dont la bambouseraie est soit-disant une des "merveilles du monde "...

 

 

Pour la petite histoire, on a raté l'arrêt de train, mais quel spectacle! Il FAUT rater l'arrêt d'Arashiyama, pour aller au moins au suivant découvrir le point de vue sur la rivière d'Hozugawa et les barques qui la descendent de la même manière depuis le 17ème siècle.

Qu'à cela ne tienne, à nous d'embarquer et de faire ce "kawakudari", pour descendre les 16 km de rivière jusqu'à Arashiyama... Au coeur d'une forêt splendide aux airs canadiens, avec quelques rapides et des japonnais poussant des petits cris effrayés...

Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...

Et nous retrouvons la foule et la cohue dans les sentiers qui en perdent pas mal de charme, notamment dans ce cette fameuse bambouseraie tant vantée, qui se résume à une procession d'amateurs de selfies sur 500 mètres... On imagine en effet que seuls, l'endroit peut être magique, mas là, ça n'opère pas...

Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...

L'occasion ensuite d'aller défouler les garçons en gravissant un petit parc qui abrite la seule espèce de singes présents a Japon, des macaques... Bon là encore, on n'est pas seuls, mais les enfants ont adoré, se sont défoulés et la vue offre un large panorama sur tout Kyoto.

 

Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...

La dernière journée est culturelle, avec la visite de deux temples:

Le Kinkaku-ji, ou temple du pavillon d'or, villa de shoguns reconvertie en temple au 14ème siècle entièrement recouverte d'or et qui abrite des reliques de Bouddha.

Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...

Et puis le temple Ryöan-Ji, temple du repos du dragon, monastère zen du 16ème siècle classé au patrimoine mondial de l'unesco.

Ce temple est réputé pour son jardin de pierre, considéré comme un des chefs d'oeuvre de la culture zen japonaise.

D'une superficie d'environ 200m², il content 15 pierres entourées de mousse, disposés de telle sorte que l'on ne peut jamais les voir toutes quel que soit son point d'observation. Autour, les fameux graviers de kaolin artistiquement ratissés, afin de symboliser océan, rochers et montagnes.

Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...Kyoto: geikos et jardins zens...

Enfin, vendredi, lever matinal pour amener Ama à son train et conclure ces 10 jours passionnants...

De notre point de vue, énorme coup de coeur pour le Japon et particulièrement Tokyo, sa nourriture, son agitation ordonnée, la politesse et la disponibilité des Tokyoïtes, ses parcs, sa calligraphie, la beauté des enfants, son thé vert, sa propreté, ses multitudes de japonaises souriantes en kimonos colorés... Bien plus que Kyoto, qui malgré ses atouts historiques, nous est apparue envahie de touristes et habitée par des gens agacés, pressés et moins sympathiques.

Sil la vie est chère pour les touristes, il faut reconnaître qu'elle l'est en grande partie à cause de son réseau de métro où l'on passe notre temps à acheter des billets... Assez surréaliste, autant que le réseau électrique de ces villes qui paraît d'un autre temps.

Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...

De notre côté, avant d'embarquer pour Hawaii, les enfants ont supporté la visite d'un dernier temple moins connu mais finalement très sympa, celui de To-Ji, qui abrite de magnifiques statues antiques et une pagode à 5 étages, plus grande tour en bois du Japon de 57m construite au 8ème siècle... Dernière prière au pays du soleil levant, avant de reprendre le train sous la pluie et décoller pour un vol de nuit qui nous amènera la veille, ligne de changement de date oblige!

Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...
Kyoto: geikos et jardins zens...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Lola 16/05/2017 19:12

Ahahahah j'adore le singe Bonne continuation!! Bisous Bisous

yves-BOURREAU 15/05/2017 14:15

Merci pour ce dépaysement très couleurs locale tu me fait voyager et changer mon avis négatif sur le japon ' (sans éléments il est vrais )mais on peut toujours ce tromper; nous avons eu baptiste et Magali par Skype avec sont beaux sourire bientôt 13° fois grand tonton je croyez que tu nous avez oublier gros bisous a vous tous bon voyage tonton,