Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Plantouilles, 4 mois autour du monde...

Les Plantouilles, 4 mois autour du monde...

voyage autour du monde en famille avec 3 enfants de 3, 5 et 8 ans!

Costa Rica: Pura Vida!

Du 04 au 14 juillet:

Exit les buildings et les taxis jaunes, nous voici arrivés au Costa Rica après une petite halte à Miami.

6 heures avec le survol des caraïbes, des eaux turquoises, des îlots des Bahamas et de Cuba... Belle idée pour un prochain voyage!

Costa Rica: Pura Vida!Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!

Après avoir passé une première soirée en compagnie de mon cousin, sa femme et ses deux enfants qui habitent San José, capitale du Costa Rica, direction Puerto Viejo de Limon et ses plages paradisiaques sur la côte caraïbe...

4 heures de route derrière les bus, les camions et les Ticos en voiture tunée pour rejoindre notre petite maison de Robinson sur la playa chiquita qui le plus souvent ressemble à ça:

Bon, le fait est que la côte caraïbe abrite un climat tropical humide intense... Qui prend tout son sens pendant nos deux jours dans le sud est, voire à peu près tout notre séjour!

 

Mais les enfants se régalent, et en dépit des nombreuses mises en garde vis à vis des serpents et autres bestioles présentes dans le jardin, Victor et Martin en profitent pour construire des cabanes sous une pluie diluvienne...  

Petite après-midi off avant d'aller découvrir le lendemain le village sous une pluie incessante...

Costa Rica: Pura Vida!Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!Costa Rica: Pura Vida!

Puerto Viejo, c'est un peu la Jamaïque... Des bars colorés avec des locaux nonchalants, aux mines pas toujours conviviales, des magasins de souvenirs et des bars en face de la grande plage de sable noir... Et c'est notre première occasion d'essayer desayunos, petit déjeuners locaux, ceviches et casados, parce que quand il pleut, et bien on mange! 

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!Costa Rica: Pura Vida!

Avec la pluie, on préfère éviter la balade dans le parc de Cahuita, pourtant réputé pour ses nombreux animaux, et on bifurque vers le "jaguar rescue center"...

Bon clairement, comme tout les "wildlife center", "eco center", etc... Ca sent quand même le gros buisness pour touristes... Un peu comme les centres avec les éléphants en Thaïlande, le fait de se dire wildlife ou ecolo center, pour ces parcs qui étaient des zoos avant, permet de se donner un peu bonne conscience et de faire payer l'entrée beaucoup plus chère...

Mais bon, c'est l'occasion d'avoir un premier contact avec ces animaux que l'on espère rencontrer en liberté, et de découvrir certaines espèces qui nous étaient totalement inconnues...

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!

Des biches à queue blanche, des singes écureuils, des capucins à face banche, des singes hurleurs, de belles vipères arboricoles (plus d'une centaine d'espèces dont 18 mortelles, avec 700 morsures par an an dont deux sont mortelles...) un toucan à cou jaune bien facétieux... Un ocelot complètement neurasthénique dans sa cage trop petite...

Et puis pas mal de paresseux, qui comptent deux espèces:

les paresseux à deux doigts (appelés Unau) qui ont deux grandes griffes à chaque patte et qui ne mangent que des feuilles

Costa Rica: Pura Vida!Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!Costa Rica: Pura Vida!

Et puis les paresseux à trois doigts, autrement appelés "aï", qui eux mangent feuilles et baies.

Ils ont des griffes pouvant atteindre 10cm, et ne descendent des arbres qu'une fois par semaine pour faire leurs besoins sans diffuser d'odeur...

Costa Rica: Pura Vida!Costa Rica: Pura Vida!

2 heures dans un centre qui ne nous a pas convaincus et qui semble être similaire à beaucoup de ceux que l'on peut rencontrer à travers le pays.

Du coup, retour à la maison pour une sieste pour les uns, et exploration de la côte vierge  pour Martin et moi, sous la pluie.... Une impression de nature sauvage et inexplorée, semblable à Mayotte..

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!

Avant d'être rejoints pour une session vagues du pays basque jusqu'à la nuit tombée. Sympa, hormis l'attaque en règle de dizaines de fourmis n'ayant pas apprécié notre passage...

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!

Quoiqu'il en soit, celà reste un merveilleux souvenir de dormir dans cette case sans fenêtre, au coeur de la jungle, et d'être réveillés vers 5h par un vacarme animalier et les cris de singes hurleurs, dont les cris du mâle s'entendent à plus de 3km...

Enfin, le 3ème jour, la  durée prévue pour rejoindre Tortuguero nous incite à ne pas visiter Cahuita qui semble d'après les nombreux blogs être un parc assez incontournable... On ne saura jamais ce que l'on a raté!

En effet, ce sont à nouveau 4 heures de route fastidieuses qui nous attendent, sous la pluie, avant de rejoindre ce qui sera notre coup de coeur costaricien.

4 heures de route jusqu'à la Pavona, puis 45 minutes de taxi-boat jusqu'à la presqu'île de Tortuguero, à travers les méandres de canaux menant à cet improbable village dont on parvient à oublier les nombreux visiteurs. 

Une transition où l'on scrute la forêt à la recherche du moindre animal. Top.

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!

Et on arrive dans un village qui a su rester authentique, aux portes du parc du même nom.

Costa Rica: Pura Vida!Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!Costa Rica: Pura Vida!

Notre pousada, en face de la plage nous offrira une nuit idyllique, avec les bruit des vagues et des enfants à nouveaux heureux de pouvoir courir sur la plage sous les escadrilles de pélicans, et de se baigner dans ce qui semble être la mer la plus dangereuse du Costa Rica, en raison de ses courants et de ses requins tigres... Et ce jusqu'à la nuit tombée, où la police vient déloger les retardataires après 18h pour laisser place aux tortues... 

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!

Tortuguero sera aussi l'occasion de retrouver par un hasard total, sur la plage, un collègue de travail en voyage autour du monde avec sa femme et ses deux enfants depuis près d'un an...  (https://lesdeuxroues.travelmap.net/)... 

Un vrai plaisir pour les enfants de pouvoir partager leurs expériences, de se faire de nouveaux amis et de se retrouver les 4 jours suivants lors des prochaines destinations! Quand on dit que le monde est un village...

Pour ce qui est des sorties animales, la plage de Tortuguero est réputée pour être un sanctuaire de ponte de tortues. 4 grandes espèces de tortues se relaient tout au long de l'année pour venir pondre sous les yeux de touristes, aux visites minutées et très encadrées.

A part l'homme, c'est le jaguar qui reste un de ses principaux prédateurs... Ce sont près de 400 tortues qui se font décapiter par les félins sur cette plage tous les ans... Sympa...

Mais vu que les sorties sont tard et qu'il s'agit en ce moment de tortues vertes, on opte plutôt pour se coucher afin d'être opérationnels à 5h30 pour explorer le parc en pirogue. Bonne idée apparemment car les observations de pontes de tortues ne sont pas totalement adaptées aux jeunes enfants...

Et c'est donc tout excités à l'idée de voir des animaux par centaines que l'on part avec Christobald...

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!

 

 

2 heures de pagaie, dans une jungle vierge, seuls au milieu de nulle part...

Notre chance d'avoir eu nos tickets d'admission au parc la veille nous permet en effet d'être seuls dans les canaux, véritable luxe à la vue des dizaines de bateaux de touristes croisés lors de notre retour...

 

 

 

 

Et quid des animaux?

Ben il faut reconnaître que l'on a été un peu déçus...

Alors oui, on a vu un mini caïman...

Un paresseux en train de faire sa sieste...

Costa Rica: Pura Vida!

Deux perruches vertes...

Costa Rica: Pura Vida!

Des anhingas se réchauffant en ouvrant leur ailes...

Costa Rica: Pura Vida!

Des hérons tigres, mangeurs de crabes et de petits caïmans...

Costa Rica: Pura Vida!

Des singe-araignées et des singes hurleurs en haut des arbres...

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!

Des Jacanas...

Costa Rica: Pura Vida!

Une tortue...

Costa Rica: Pura Vida!

Mais c'est finalement plus le plaisir de ce réveil matinal que l'on retient de cette balade, le calme et la beauté du lieu, tant les animaux sont loin et les interactions absentes...

 

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!Costa Rica: Pura Vida!

Un peu frustrés, on aurait bien volontiers exploré le parc à pieds ensuite... Mais il faut reconnaître que passer une seule nuit à Tortuguero fut une petite erreur... Car c'est à nouveau 5 heures de trajet pour rejoindre le volcan Arenal qui nous attendent, et les bateaux taxi sont rares!

Exit donc le parc de Tortuguero, bien dommage probablement...

Mais le retour se fait avec nos potes Tiphaine , Benjamin et leurs deux grands, les enfants sont ravis, d'autant qu'on observera un peu plus longtemps un petit caïman...

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!

Et sur la route, enfin, un paresseux suspendu à un cable téléphonique! C'est le seul que l'on verra aussi bien en liberté...

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!

L'arrivée à La Fortuna, au pied du volcan, se fait encore sous la pluie... On devine que le volcan n'est pas loin, mais il faudra attendre le matin vers 5h30 pour avoir ce cliché rare du sommet du volcan avant qu'il ne se pare d'un beau nuage lenticulaire et qu'il ne disparaisse totalement...

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!

La petite randonnée du mirador, sur la péninsule du lac Arenal nous permettra de voir notre premier toucan en liberté! Furtif mais sympa... 

Et puis un beau vautour à tête chauve, de rares colibris, de nombreux écureuils, de belles chenilles urticantes...

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!

Et des araignées Nephila, dont les toiles sont les plus grandes et les plus résistantes au monde, et dont on peut tisser des habits avec, et dont le corps présente un semblant de tête de mort...

Joli...

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!

Encore une fois, pas de quoi faire un reportage animalier!

Si ce n'est la pause sur la route pour observer des vautours finir de dépecer un tatou pour le plaisir des enfants...

Martin voulait récupérer le tatou pour en faire un sac à main pour Floriane, comme on en avait vu au musée d'histoire naturelle de New York... Flo a apprécié!

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!

Mais bon, pour ce qui est de la petite randonnée, la balade est belle, on est seuls au monde, et l'on est parvenu à retrouver à nouveau nos amis dijonnais...

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!

Et la route du retour nous a permis de croiser notre premier coati à nez blanc, cousin du raton laveur avec lui aussi une paire de lunettes sur les yeux...

Costa Rica: Pura Vida!

Le lendemain, entre deux averses, nos avons découvert les sources chaudes de Tabacon.

C'est une véritable rivière dont la température oscille entre 30 et 50°C, issue directement des flancs du volcan Arenal, dont l'éruption, qui dura de 1968 à 2010, fut une des plus longues et des plus actives au monde.

Petite sueur froide à chercher Victor sous l'eau pendant qu'il faisait tranquillement de l'apnée dans le noir sous la grotte.. "Ben quoi?" a-t-i dit...

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!

Après ces deux journées humides, nous sommes partis vers Santa Elena, chef lieu du district qu'est le Monteverde... Pour l'histoire, la ville de Monteverde fut construite par des quackers américains objecteurs de conscience pendant la guerre de Corée en 1950, et qui ont donc développé l'élevage dans cette région vallonnée nous rappelant la plaine des cafres à la Réunion ou les pâturages basques... Bien loin de la forêt primaire des jours précédents!

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!

Et la route (enfin une route superbe, sauvage et sans camion!) nous a offert quelques beaux oiseaux dont un toucan Keel-billed bien joli...

Costa Rica: Pura Vida!

Au Monteverde, l'attraction principale, c'est ça:

Costa Rica: Pura Vida!Costa Rica: Pura Vida!

On avait envisagé d'aller faire les plus grandes tyroliennes du Costa Rica, 2000m, des ponts suspendus, des rappels...

Mais les deux derniers jours ont été vraiment pénibles avec les enfants dont on sent qu'ils ont besoin "juste de ne rien faire".

Après 3 mois plutôt cools, ils sont excités, insolents, irritables...

On impose donc siestes, farniente, et journée blanche, ce qui nous fait du bien à tous!

On s'autorisera une sortie nocturne en forêt avec Martin, Victor étant trop fatigué pour veiller jusqu'à 21h...

Véritable moment unique, avec un guide, une lampe torche, à la recherche d'animaux dans cette propriété privée. Tellement sympa que Floriane et Victor iront le lendemain, et observeront de nombreux animaux que nous n'avions pas vus...

Grenouilles à yeux rouges, scorpions auxquels les UV donnent une couleur magique, tarentules (qui peuvent sauter jusqu'à 1m et dont la morsure n'est pas conseillée)

Une vipère arboricole

Des toucans émeraude (le vert) et keel-billed (le noir), éveillés ou endormis...

Des paresseux en vadrouille...

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!

Et puis des rencontres plus rares:

des opossums,

et le rare Kinkajou, petit mammifère arboricole à queue préhensile qui est un des rares "fossiles vivants" puisqu'il existait déjà il y a 25 millions d'années...

Sympa, puisque avec Victor et Flo, il a même bien voulu poser et se gratter le dos contre l'arbre...

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!

Enfin des rencontres! Ces sorties nocturnes nous ont vraiment enthousiasmés, à la différence de beaucoup de touristes dont on se demandait pourquoi ils étaient là (effrayés par la moindre bestiole, ne s'approchant pas, etc...)

Ni Martin ni Victor n'ont vu le temps passer, vraiment chouette...

Pour continuer de se poser un peu, nous avons passé nos 3 derniers jours à San José, chez nos cousins...

Mais avant de quitter Santa Elena, nous avons fait un stop au "ficus tree" ...

Il vaut un bon nombre d'attractions tant les enfants ont adoré grimper les 15 mètres à l'intérieur du ficus, dans l'empreinte laissée par le tronc disparu d'un arbre phagocyté depuis des décennies...

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!

Encore une fois, la route qui quitte le Monteverde est un régal... Lacets sur une piste en graviers, paysages variés en descendant jusqu'au pacifique...

Arrivés chez les cousins, la complicité est immédiate entre Corentin et Martin, Pauline et Victor, et Gaspard avec Louna le jeune chaton...

Avec en prime la rencontre de leurs cousins costariciens Madi et Fabien, merci à Jean Marc d'avoir pu se libérer pour cette bien belle soirée.

3 jours où ils ne sont plus les uns sur les autres et tout redevient plus simple! Pour Floriane et moi aussi!

Un petit tour au Parc Del Este et sinon le reste du temps à chasser les poules, observer des perruches vertes, trouver une mini grenouille, jouer avec l'ara macao (enfin, on en a vu un!)  ou faire des camps de playmobil...

Mille mercis pour votre accueil et pour le cari de canard à la mangue!

Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!
Costa Rica: Pura Vida!

Nous voilà régénérés et prêts à affronter les 24 H de voyage pour rejoindre les îles Galapagos, après 10 jours humides dans une nature pas si facile à appréhender avec de jeunes enfants...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

yves-BOURREAU 18/07/2017 19:41

bravo du me fait re rêver revoir mais ballade gros bisous a plus tonton